Lutte contre le terrorisme

Intervention sur un texte législatif

En Commission des Lois, lors de l’examen de la proposition de loi renforçant la lutte contre le terrorisme, issue des parlementaires de droite, Bernard GERARD a pris la parole afin d’insister sur le fait que « l’opposition [parlementaire, c’est-à-dire les députés Les Républicains NDLR] est tout à fait dans son rôle en proposant un texte de loi de cette nature. »

Il s’est dit « choqué que l’on puisse prétendre que nous ferions fi des valeurs fondamentales de la République. » Il a rappelé que « aujourd’hui même, en France, des centaines de personnes se trouvent en centre de rétention, uniquement parce qu’elles n’ont pas le papier qui convient, et alors même qu’elles n’ont commis aucune infraction pénale. »

Par égard pour les Français qui se sentent en danger, il faudrait que l’on puisse considérer comme une menace ceux qui – par leurs actions, la consultation de sites, les menaces verbales ou écrites qu’ils ont proférées – ont montré qu’ils étaient prêts à commettre des actes terroristes.