Former aux cinq gestes qui sauvent face à un accident de la route lors de la préparation des permis de conduire

Proposition de loi déposée

En août 2012, Bernard GÉRARD a déposé une proposition de loi visant à former aux cinq gestes qui sauvent face à un accident de la route lors de la préparation des permis de conduire (n°144). Elle a recueilli la cosignature de 63 de ses collègues députés qui l’ont soutenu dans sa volonté d’apprendre aux futurs usagers de la route les gestes d’urgence qui pourraient sauver une personne victime d’un accident grave.

Ces gestes élémentaires de survie sont les suivants : alerter les secours, baliser les lieux et protéger les victimes, ventiler par bouche à bouche, comprimer l’hémorragie, sauvegarder les blessés de la route en détresse.

Bernard GÉRARD et les professionnels avec lesquels il a collaboré se sont inspirés d’autres pays qui ont déjà mis en place une formation obligatoire de premiers secours pour obtenir un permis de conduire. C’est le cas de l’Allemagne dès 1969, de l’Autriche ou encore de la Suisse.

De plus, la formation aux cinq gestes qui sauvent, spécifique aux accidents de la route, permettrait d’acquérir des connaissances réutilisables dans la vie quotidienne en cas d’urgence. Cet argument résonne avec les tragiques attentats qu’a connus la France depuis plusieurs années.

« Sauver une vie, ça s’apprend ! » a déclaré Bernard GÉRARD dans l’hémicycle lors de la présentation de sa proposition devant l’Assemblée nationale. Et d’ajouter : « alors que la mortalité routière touche encore près de 4 000 personnes chaque année et qu’on dénombre en outre 80 000 blessés, dont 30 000 hospitalisés, moins de la moitié des Français déclarent avoir déjà bénéficié d’une formation ou d’une initiation aux gestes de premiers secours. »

La proposition de loi de Bernard GÉRARD a été examinée en Commission des Lois de l’Assemblée nationale en septembre 2012, puis en séance publique au mois d’octobre. Toutefois, c’est une proposition de loi identique déposée au Sénat par Jean-Pierre Leleux et Jean-René Lecerf qui a été adoptée à l’unanimité par le Parlement, donnant naissance à la loi n° 2015-294 du 17 mars 2015 visant à introduire une formation pratique aux gestes de premiers secours dans la préparation du permis de conduire.

Bernard GÉRARD a déclaré pendant les débats parlementaires : « Tout le monde est d’accord : l’académie de médecine, la Croix-Rouge française, la fédération française de cardiologie, le SAMU, la fédération nationale des sapeurs-pompiers, le conseil national des professions de l’automobile, ainsi que la fédération nationale des enseignants de la conduite. La gauche et la droite sont d’accord! Les experts sont d’accord! »

Malgré cela, et malgré le vote de la loi, il est regrettable de constater que le décret d’application de cette loi n’a pas été pris par le gouvernement socialiste qui s’est montré partisan et hostile à la proposition de loi de Bernard GÉRARD lors des discussions à l’Assemblée nationale.